Genestra Brands

Black Walnut Capsules (180 Caps)

$68.25
Combinaison de noyer noir et d’ingrédients végétaux naturels qui soulagent les troubles digestifs Traditionnellement utilisé en phytothérapie comme tonique digestif pour faciliter la digestion et aider à soulager la dyspepsie Le quassia, le noyer noir et les graines de citrouille sont traditionnellement utilisés en phytothérapie comme vermifuge Fournit 400 mg de coque de noyer noir, d’écorce de quassia et de fleur d’achillée millefeuille par dose quotidienne Comprend 200 mg d’extrait de racine de gentiane et de pépins de citrouille, 300 mg d’absinthe douce et 100 mg de clou de girofle par dose quotidienne Les capsules de noix noire sont un mélange d’herbes traditionnellement utilisées en phytothérapie pour aider à soulager les troubles digestifs. Le noyer noir, la quassia, l’absinthe et la racine de gentiane contiennent tous des composés extrêmement amers, notamment des tanins, de la quassine, de l’absinthine et de l’amarogentine.1-4 Ces amers provoquent des nerfs sur les papilles gustatives pour augmenter la libération de salive et de sucs gastriques qui facilitent la digestion.4 Les amers peuvent également se lier aux récepteurs des cellules endocrines du tractus gastro-intestinal et du pancréas, ce qui entraîne la sécrétion de l’hormone peptidique cholécystokinine.5 À son tour, cela libère des sels biliaires et des enzymes digestives pancréatiques, augmentant la motilité gastrique.5 La racine de gentiane et la quassia peuvent aider à soulager la dyspepsie en augmentant la cytoprotection médiée par les prostaglandines dans la membrane gastrique , Les prostaglandines stimulent la libération de mucus et de bicarbonate de sodium dans l’estomac.2,6,7 Le quassia, le noyer noir et les graines de citrouille sont également traditionnellement utilisés en phytothérapie comme vermifuge (aide à l’expulsion des vers parasites). NPN 80043531 07546180 1. Milind, P, Deepa, K. Noyer : pas une noix dure à casser. Journal international de recherche en pharmacie. 2011, 2(5): 8-17. 2. Ocampo, R, Mora, G. (2011). Chapitre 11 Ethnomédecine du quassia et des plantes apparentées en Amérique tropicale. Dans M. Rai, D. Acharya, JL. Rios (Eds.), Plantes ethnomédicinales : revitalisation des connaissances traditionnelles sur les herbes (pp. 301-332). Boca Raton, Floride : Taylor & Francis Group, LLC. 3. Levit, A, Nowak, S, Meyerhof, W, Behrens, M, Peters, M, Niv, MY. La pilule amère : médicaments cliniques qui activent le récepteur du goût amer humain TAS2R14. Journal de la FASEB. 2014, 28(3): 1181-1197. 4. Godstime, O, Felix, E, Augustina, J, Christopher, E. Mécanismes des actions antimicrobiennes des composés phytochimiques contre les agents pathogènes entériques - Une revue. Journal des sciences pharmaceutiques, chimiques et biologiques. 2014, 2(2):77-85. 5. Valussi, M. Aliments fonctionnels aux propriétés améliorant la digestion. Revue internationale des sciences de l’alimentation et de la nutrition. 2012, 63(S1) : 82 à 89. 6. Niiho, Y, Yamazaki, T, Nakajima, Y, Yamamoto, T, Ando, H, Hirai, Y, Toriizuka, K, Ida, Y. Effets gastroprotecteurs des principes amers isolés de la racine de gentiane et de l’herbe Swertia sur les lésions gastriques induites expérimentalement chez le rat. J Nat Med. 2006 , 60: 82-88. 7. Wallace, JL. Prostaglandines, AINS et protection de la muqueuse gastrique : pourquoi l’estomac ne se digère-t-il pas lui-même ? Rév. physiol 2008 , 88: 1547-1565.

Customer Reviews

Be the first to write a review
0%
(0)
0%
(0)
0%
(0)
0%
(0)
0%
(0)

Vue dernièrement